jeudi 14 mai 2020

Confirmation

Les vacances d'été auront bien lieu. La confirmation est arrivée ce matin de la part du Premier Ministre qui a détaillé plusieurs mesures à venir pour aider le secteur du tourisme. La nouvelle est porteuse d'espoirs, espoir pour les professionnels, espoirs pour les futurs vacanciers, espoir pour un retour à la normale.

Edouard Philippe l'a annoncé, les Français pourront partir. Cela signifie qu'avec Docteure, on va pouvoir recommencer à réfléchir sérieusement à une destination de vacances. Avec l'arrivée de Grande Fille et le développement de notre fibre écolo, on opte le plus possible pour des vacances de proximité, entendre par là des vacances en France métropolitaine ne nécessitant pas de prendre l'avion. Ça tombe bien puisque les annonces du jour concernent la possibilité de partir en vacances en France et dans ses régions d'Outre-Mer. Le gouvernement se veut rassurant. Le secteur du tourisme s'engage à rembourser les frais engagés si la situation sanitaire venait à se détériorer. Avec ce parachute, il est possible de se projeter à plus de 2 semaines sans trop avoir peur.

La confirmation des vacances en juillet et août indique aussi que les hypothèses folles mais crédibles comme de décaler les vacances d'été à août/septembre sont enterrées. Ça va toujours mieux en le disant. La vraie bonne nouvelle même si elle n'arrive qu'au plus tard dans deux mois, c'est la fin de la limite des 100 kilomètres de distance. Je ne comprends toujours pas l'intérêt de cette restriction mais avoir la confirmation que le gouvernement prévoit bien de la faire sauter pour l'été est réjouissant.

Les vacances se concentreront sur des séjours en famille ou des vacances avec des amis pour rattraper la solitude du confinement ? Que feront les personnes qui apprécient les vacances à l'étranger se tourneront-elles vers des destinations nationales ou attendront-elles la réouverture des frontières ? Surtout qu'on peut penser que les autres pays auront eux aussi besoin de la manne financière que représente le tourisme.
D'autres questions vont se poser, surtout pour les vacances dans les hauts lieux touristiques. Ce ne sont pas ces genres de destinations qui m'attirent le plus mais je me demande tout de même à quoi ressembleront les vacances sur les plages du sud. Est-ce que les familles accepteront tant de proximité sur le sable après plusieurs mois de distanciation ? Pour ma famille, on va surement privilégier une nouvelle fois le calme reposant de la campagne, de la proximité de vignobles et de balades en vélo pour toute la famille. Des vacances en "ermite" après des semaines de confinement, l'important est surtout de se retrouver au calme et au milieu de la nature pour bien se changer les idées. Cette confirmation me remet du baume au coeur, bien plus que les précédentes annonces de début de déconfinement partiel.

Cette annonce arrivant dès la mi-mai, les professionnels vont pouvoir commencer à se préparer. Il aurait été difficile pour eux d'être prêts début juillet si la confirmation gouvernementale était arrivée tardivement. C'est un peu ce que j'écrivais hier, le plus tôt on a une direction à suivre, le plus sereinement on peut se préparer à répondre aux attentes. En ouvrant dès à présent leurs réservations, les professionnels pourront voir des premières tendances en terme d'occupation se dessiner. Ils pourront donc mieux dimensionner leurs équipes.

Les derniers sondages indiquaient à peu près la même proportion de Français prévoyant de partir en vacances durant l'été (environ 50%). Les autres années, ce chiffre prévisionnel est plus bas que la réalité mesurée en fin de période estivale. Espérons que cette année encore ce soit le cas...

Un clip qui sent (bon ?) les vacances

Aucun commentaire:

Publier un commentaire