jeudi 28 mai 2020

Concret

"Fais les valises, on rentre en Paris !"
Je fais mienne une des célèbres phrases de Georges Marchais. La situation est meilleure qu'à l'époque. Le premier secrétaire communiste aurait prononcé ces mot en 78 à sa femme alors qu'ils étaient en vacances et qu'il entendait François Mitterrand mettre à mal le Programme Commun. Aujourd'hui le déconfinement devient suffisamment concret pour qu'on puisse nous préparer à quitter l'Oise pour rentrer à Paris.

La condition sine qua non était le retour à la crèche. La bonne nouvelle se profilait depuis le début de la semaine. La confirmation est venue ce midi. Grande Fille va retourner à la crèche dès le mardi 02 juin. La crèche avait commencé le déconfinement en accueillant en tout et pour tout 10 enfants tout âge confondu. Plus tard, ils ont réussi à trouver les moyens pour ouvrir une deuxième salle et donc accueillir 20 enfants sur les 45 habituellement. Le 02 juin, ce sont 6 nouvelles places qui s'ouvrent. Si l'idée d'une place se faisait de plus en plus concrète ces derniers jours, il restait les derniers détails d'organisation. Allions nous retrouver la crèche à temps complet ou à temps partiel ? Ce sera un mix des deux. Les deux prochaines semaines, Grande Fille retrouvera la crèche tous les jours. Ensuite on partagera la place avec une autre famille en n'y allant que les 3 premiers jours de la semaine. Nous pouvons retourner à Paris pour télétravailler sans avoir à se préoccuper d'occuper Grande Fille tout le long de la journée. Quant à elle, elle va enfin retrouver des enfants de son âge pour jouer. Elle va aussi retrouver un environnement un peu plus "neutre" où elle ne sera plus la seule star et devra de nouveau partager l'attention. Ça changera des 11 dernières semaines.

Deuxième condition donnant envie de revenir, la réouverture tant attendue des parcs parisiens. C'était une aberration qui durait depuis le 11 mai. Les magasins, les supermarchés, le métro, trois endroits fermés et accueillants du monde avait eu l'autorisation d'ouverture. Les espaces verts parisiens étaient exclus, ce qui provoquait immanquablement des attroupements dans les rares endroits à l'air libre et ouverts. Leur réouverture va nous permettre de retrouver nos occupations du week-end (en attendant la réouverture de la ménagerie du Jardin des Plantes).

Troisième point rendant concret le déconfinement et donnant envie de rentrer à Paris, la réouverture des terrasses des bars et restaurants. Si le reste de la France va retrouver ses restaurants, nous allons nous contenter de nos terrasses dans une premier temps. Je ne pourrais pas encore revoir tous mes restaurateurs préférés mais au moins je vais pouvoir les premiers d'entre eux. J'avais un peu peur de ne pas être là pour leur retour. Non pas qu'être le premier est important mais je voulais leur montrer mon soutien. Je ne les ai pas applaudis à chaque déjeuner et chaque dîner mais le coeur y était. Ils étaient souvent dans nos discussions à table. J'ai vraiment hâte à présent de reprendre des discussions à leur table.

Depuis trois semaines, j'ai retrouvé mes parents après 2 mois sans voir personne. Pour la prochaine étape, je vais retrouver mon chez moi. Je ne vais pas retrouver de suite mes collègues et mon openspace. Je ne vais pas retrouver mes concerts et les festivals non plus. Mais pour la première fois depuis la mi-mars j'ai vraiment l'impression que le confinement approche de sa fin. Il ne va pas falloir faiblir. Les masques resteront un vêtement indispensable pour toute sortie. Je ne me sens pas prêt à retourner dans le métro ou le RER et si je dois retourner ponctuellement au bureau, je privilégierai le vélo. Avec tout ça, avec les premières réservations pour les vacances, le déconfinement se concrétise enfin !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire