mercredi 29 avril 2020

Contretemps

Zone rouge du déconfinement au 28/04
Quand on se lance dans un journal de confinement, il y a des passages obligés. Le début du confinement, le moral, les réactions aux déclarations officielles (surtout si elles font l'objet d'un teasing sur plusieurs jours). Je n'attendais pas grand chose du passage du Premier Ministre devant les députés. Il nous avait déjà préparé au 11 mai date de début de la phase suivante et non du déconfinement. Le seul intérêt de ce discours est donc de savoir ce qui se cache derrière cette première phase exactement et quels sont les contretemps qu'on va subir.

Premier contretemps pour les parents qui avaient en tête l'idée de renvoyer les enfants et surtout les adolescents en cours. Il y a une semaine, le ministre Blanquer annonçait le retour en classe le 11 mai pour les CP et CM2, le 18 mai pour les 6ème et 3ème puis les Première et Terminale afin d'être pleinement opérationnel début juin. Une semaine plus tard, Edouard Philippe nous apprend que le 11 mai sera l'ouverture des crèches, écoles maternelles et primaires avec des groupes de 15 élèves maximum (10 enfants pour les groupes de crèche), le 18 mai sera la rentrée des 6ème et 5ème, les autres classes du collèges attendront fin mai. Les lycéens ne retrouveront le lycée que début juin. Il me semblait qu'au lycée les cours s'arrêtaient assez tôt en juin à cause des épreuves du bac. Est-ce que ça signifie que leur rentrée ne servira qu'à se dire au revoir ?
Pour la crèche de Grande Fille, peu de chance qu'elle fasse partie des 10 heureux élus parmi la grosse trentaine de moyens et grands réunis.

Deuxième contretemps pour tous ceux qui pensaient pouvoir sortir légalement de chez eux. Le Président de la République avait annoncé une solution régionalisée avant de se rétracter le lendemain. Revoilà le déonfinement régionalisé. A partir de jeudi, nous aurons donc le droit à une météo du Covid en France pour savoir où l'on peut sortir (zone verte) et où l'on doit se confiner (zone rouge). Le Premier Ministre est clair, "si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai". Gros stop adressé au déconfinement ! La phase suivante pour tous ceux qui seront privés de déconfinement est prévue au 2 juin ! Autant dire que les Franciliens et tous les habitants du Nord et de l'Est ne sont pas prêts de gouter au retour à la normale. Ce sera toujours plus dur pour les familles avec enfants puisque si les écoles ouvriront au ralenti, peu de chance de retrouver les squares et aires de jeux pour les enfants toujours privés d'école ou de crèche.

Troisième contretemps sportif, les championnats professionnels de foot et de rugby sont terminés. Au moins les joueurs ne devront pas craindre une reprise pour jouer les matchs couperets de fin de saison en manque de forme physique. En revanche grosse interrogation sur les clubs qui espéraient monter d'un échelon ou ceux qui espéraient bien ne pas faire le chemin inverse. Le Racing Club de Lens et sa deuxième place actuelle en Ligue 2 va-t-il retrouver l'élite alors qu'il n'a qu'un point d'avance sur Ajaccio ?  A contrario, Toulouse va-t-il sauver sa place alors que sa relégation était presque admise par tous ? Et pour les places européennes, l'OM va-t-il retrouver la Ligue des Champions ? Pour tous ces clubs et leurs supporters, les annonces de ce mardi ajoutent du flou au flou. Le seul point rassurant, la loi du marché n'aura pas gagné et les championnats ne se finiront pas dans une ambiance morbide de successions de matchs à huis clos.

Beaucoup de contretemps mais quelques bonnes nouvelles :l'application StopCovid n'est plus d'actualité, on devrait pouvoir arrêter de sortir avec notre attestation, les bibliothèques pourront rouvrir ainsi que de nombreux magasins. J'espère juste que ces bonnes nouvelles le seront réellement pour tout le monde et pas uniquement pour la déjà enviée zone verte.

En attendant, je vais continuer de chanter que "je veux vivre en dehors de tout ça"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire