jeudi 16 avril 2020

Congé

Ce jeudi soir, je "pars" en congés, deux jours posés depuis longtemps pour une raison que j'évoquerai dans le prochain billet. Avec le confinement, les plans ont naturellement changé mais les congés restent.

En temps normal déjà, je suis amateur des congés sans partir de chez moi. Prendre quelques jours pour se reposer, retrouver son chez soi habituellement occupé uniquement les soirs et week-ends, en profiter pour ne rien faire à part lire, jouer à la Switch et regarder la télé.
En temps confiné, ces congés revêtent une toute autre importance pour la petite famille. Ces deux jours vont permettre d'offrir plus de temps calme à Docteure puisque je n'aurai pas mes réunions téléphoniques. Ils vont aussi offrir plus de temps de jeu avec Grande Fille, pour son bonheur et surtout pour le mien. Tant pis si nous n'allons pas faire de vélo sur les berges de Seine, ou voir le potamochère de la ménagerie du Jardin des Plantes.

D'un point de vue plus général, surtout pour les nouveaux télétravailleurs, il faut savoir déconnecter (quelques heures comme quelques jours). Travailler de chez soi peut vite rendre les journées beaucoup trop longues. Travailler sur les horaires normaux d'une journée classique, puis peut-être ajouter un peu de travail pendant la traditionnelle pause méridienne puisque personne n'est là pour partager la pause café post cantine et surtout le soir il est tentant de reprendre le PC pour finir ce qu'on a commencé dans la journée. Sans compter le travail qu'on peut faire à la place du temps de transport. Il est important tous les jours de savoir s'arrêter. C'est peut-être plus facile quand un enfant est là et qu'elle a elle aussi besoin de temps d'attention. Au début du confinement, j'étais perturbé car je n'avais plus mon moment à moi, réservé à l'écoute de la musique et à la lecture, moment que me permet habituellement le RER A. Je me suis donc réservé 30 minutes le midi pour lire et écouter de la musique après manger.

Et les congés dans tout ça ? Ils ont tout autant d'importance que l'attention portée à son rythme de travail quotidien. Ces congés permettent de décompresser et de se reposer, de retrouver un peu de temps en famille si on a la chance de vivre ce confinement. C'est l'occasion aussi d'essayer de profiter des bons conseils qu'on a pu voir passer depuis 1 mois pour occuper ses journées comme profiter des livres au format électronique mis à disposition gratuitement (allez voir ces sélections des Éditions Libertalia et La Découverte), des nouvelles recettes de cuisine ou découvrir des concerts à la maison comme ceux qui ont eu lieu dans le cadre du festival Stay Rock, Stay Home (ici le punk de La pietà).

Cet appel au repos chez soi vaut surtout pour ceux qui, comme moi, n'ont pas pris de congé depuis le nouvel an, histoire de faire une coupure avant les prochaines grandes vacances estivales. Ceci n'est absolument pas un appel pour prendre des congés à tout prix afin de ne pas prendre de congés plus tard cet été, sous prétexte de relancer l'économie.

Ne nous tuons pas à la tâche, profitons des vacances !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire